Agir Tous Pour la Dignité

Archives mensuelles : mars 2012

UNIVERSITÉ POPULAIRE QUART-MONDE

Nord Pas de Calais
Samedi 24 Mars 2012(14h30-17h)

à l’Institut d’Études Politiques (IEP) Sciences Po

84 rue de Trévise Lille

Métro Porte de Valenciennes

Le droit de vote et la lutte contre la pauvreté

En 2012, il y a en France des élections très importantes.

Lire la suite


Projet NTIC Groupe ArmentièresPROJET « Accroître la participation de tous à la démocratie locale avec l’aide des Technologies de l’information et de la communication (TIC) »

Le mouvement ATD Quart Monde veut favoriser la parole et l’expression de tous pour une société plus juste. En particulier, des actions sont menées pour que la parole des plus pauvres soit prise en compte dans l’ensemble des débats citoyens. Le développement d’Internet, des messageries et des réseaux dits sociaux offre d’importantes possibilités de faire connaître cette parole.

Aussi le mouvement ATD Quart Monde a sollicité le soutien de l’Europe, de l’Etat et du Conseil Régional Nord Pas de Calais (au titre de la démocratie participative) pour un projet de formation de ces membres aux nouvelles technologies de communication.

Lire la suite


L’université populaire ATD Quart-Monde de la Région Nord Pas de Calais, c’est 6 rencontres annuelles (le Samedi 14h30/17h) réparties sur l’année, entre une douzaine de groupes locaux : Armentières / Arras / Lens-Liévin / Dunkerque / Le Portel / Lille / Maubeuge-Avesnois / Roubaix-Tourcoing / Nieppe / Somain / Valenciennes / Jeunesse Quart-Monde…). Ces groupes tiennent quelques jours avant la rencontre, à partir d’une lettre d’invitation, une ou deux réunion(s) de préparation avec leur animateur, sur le thème proposé par l’équipe régionale d’animation  de l’université populaire.
L’animateur de chaque groupe reçoit également une note « informations/suggestions pour la préparation ».

Ainsi chaque année, 6 thèmes très différents sont traités et chaque université rassemble en moyenne 50 à 90 personnes, à Lille. Ces personnes sont des militants du mouvement au statut social très divers, mais priorité est donnée à l’expression de ceux ou celles qui ont l’expérience de la pauvreté
A chaque Université, participe un ou plusieurs invités. Leur rôle n’est pas de prononcer une conférence, mais d’écouter et de réagir (avec leur expérience et leurs connaissances) aux propos tenus par les groupes locaux qui restituent leurs réflexions fortement colorées par ce que vivent les familles les plus pauvres.

 


‘La Cave’, lieu de l’Université populaire Quart Monde d’Ile de France, a été achetée par le Mouvement ATD Quart Monde en février 1968 au coeur du quartier latin à Paris. Après les travaux, en 1971 commencent de façon régulière ‘Les conférences du mardi’, des conférences sur la misère ouvertes à tout citoyen, données par des professeurs ou des experts. Des adultes en situation de pauvreté sont venus écouter ces conférences. Ils étaient invités par des volontaires qui habitaient avec eux dans des cités. Ils n’osaient pas parler mais au retour ils faisaient leurs commentaires de ce qu’ils avaient entendu. Joseph Wresinski, très à l’écoute de ce qui se passait là, s’est alors dit : il faut s’y prendre autrement. Il faut d’abord donner la parole aux familles et les autres réagiront après. Mais à une condition, que ces soirées soient très bien préparées. Pendant plusieurs années ces soirées du mardi se sont appelées  Dialogues avec le Quart Monde, puis à partir de 1983 l’Université populaire Quart Monde.
L’Université populaire Quart Monde a donc démarré à Paris, puis à Bruxelles, puis dans différentes régions de France et d’autres pays.


Elle est un lieu de réflexion commune entre personnes ayant l’expérience de la pauvreté et citoyens de tous bords qui les rejoignent dans leur combat contre l’exclusion.

Pour construire la société de demain, qui permette le respect de l’égale dignité, l’expression et la pensée de tous sont nécessaires

L’Université populaire Quart Monde est un lieu d’identité de ceux qui vivent la pauvreté. Bâtir une histoire ensemble basée sur la fierté.

L’Université populaire Quart Monde est un lieu universitaire de pensée et de parole. Universitaire car on n’est pas dans le bavardage, on est dans la construction de la pensée. C’est tout un apprentissage pour bâtir sa pensée, trouver ses propres mots, avoir une expression compréhensible de tous. Quelles que soient les formes d’animation, le travail central se fait autour de la pensée et de la parole. En ce sens, elle est un lieu unique où on prend au sérieux la réflexion basée sur l’expérience de ceux qui vivent la pauvreté.

L’Université populaire Quart Monde est un lieu de dialogue,  non pas de dialogue entre pauvres, mais de dialogue avec l’ensemble des citoyens. ‘Là où il n’y a pas d’alliés, de citoyens qui apportent le point de vue de la société, il faut fermer les UP’ disait Joseph Wresinski. Ce dialogue ne se fait pas naturellement, il faut aussi s’y préparer. La présence effective et active de citoyens de tous milieux sociaux en est constitutive depuis ses débuts. A toute nouvelle personne qui veut s’informer, se former à la lutte contre la misère, on doit pouvoir l’inviter à une UPQM puis si elle le désire l’inviter à rejoindre le groupe de préparation d’alliés citoyens. En ce sens, elle est un lieu de citoyenneté.

L’Université populaire Quart Monde est un lieu de formation au militantisme, dans le sens où elle donne l’envie et les forces pour que chacun aille à la rencontre d’autres gens et défende au quotidien les personnes en situation de pauvreté. L’UPQM suscite l’engagement de tous les participants à lutter contre la misère.