Agir Tous Pour la Dignité

Archives mensuelles : septembre 2014

UNIVERSITE POPULAIRE QUART MONDE
Nord Pas de Calais
Samedi 20 septembre 2014 (14h30-17h)

à la Maison Quart-Monde de Lille
11 rue Barthélémy Delespaul
(0320576975

L’Université populaire Quart Monde
et ses avancées…

Bonjour à toutes et à tous!

Eh oui, pour nous aussi, c’est la rentrée!

Les uns et les autres, nous agissons ensemble pour que la grande pauvreté disparaisse. Quelques fois, nous nous sentons bien seuls.
Mais, réunis, et en partenariat avec d’autres organisations et associations, nous arrivons à obtenir des lois ou à obtenir que ces lois s’appliquent vraiment pour tous.
Le combat n’est jamais gagné facilement, mais il y a des avancées…

Pour préparer, voici deux questions…

. 1 Quel est le combat contre la pauvreté le plus important que vous avez mené (ou que vous menez encore), ou dont vous avez entendu parler?

. 2 Connaissez-vous les victoires, les avancées que le mouvement a obtenues grâce aux universités populaires?

Nous aurons un invité, mais nous attendons encore sa réponse.
Bonne préparation, amicalement,
pour l’équipe d’animation de l’Université populaire,
Pascal Wecxsteen


UNIVERSITE POPULAIRE QUART MONDE
Nord Pas-de-Calais du 24 mai 2014

Une Europe pour tous les citoyens

(Extraits)
Notre invité: Régis Verley Journaliste, il a travaillé à Lille mais aussi à Bruxelles pendant 30 ans sur les questions de l’Europe sociale et en particulier sur le programme européen de lutte contre la pauvreté (ce programme n’a pas été reconduit). C’est difficile de comprendre l’Europe Beaucoup de participants disent que l’Europe c’est vraiment compliqué. Autour de nous, beaucoup de gens disent que c’est négatif et qu’avec l’euro la vie est plus dure.

Paulette C’est quoi l’Europe ?

Groupe Armentières
Pour les élections européennes du 25 mai, pour qui voter ? Comment faire son choix?
Avec les 22 listes, on y comprend rien. En plus, à 6 jours du scrutin on a pas reçu les enveloppes avec leurs noms et leurs propositions. Pas étonnant que beaucoup de personnes n’iront pas voter. Mais, nous sommes des privilégiés car nous (militants et alliés d’ATD) au moins on en discute.
Johny : Ils ont promis à la création de l’Europe mais il y a de plus en plus de chômeurs et de travailleurs pauvres.Toutes la main d’œuvre est parti, c’est pas
logique, on a tout fermé.
Marie-Claude : Et la jeunesse? c’est que des CDD et au bout de 3 mois, viré !
Joël M. : Problème de l’éducation, du travail, il n’y a rien d’atteint. L’emploi, ils peuvent encore y aller, on se demande si on compte pour eux.
Fatiha : Mes filles vont aller voter, mais c’est difficile de leur expliquer, ça devrait être fait à l’école.
Pierre G. : L’Europe ne motive pas, c’est chacun pour soi. Il y a trop d’égoïsme. Il faut plus de solidarité entre les pays.
Hugues : L’Europe, oui, mais elle est où la France dans tout ça ? La misère et l’exclusion augmentent !
Joce : Pas de travail pour nous, moins de santé, plus d’impôts, c’est ça leur Europe ?
Micheline : Tous les mois c’est de plus en plus difficile.
Joël L. : On intègre trop vite des pays extérieurs qui ne sont pas prêts et ensuite on exige d’eux qu’ils se mettent rapidos aux normes européennes !
Béatrice : Pour moi l’Europe c’est l’Euro et le grand prix eurovision de la chanson.
Jean-Pierre : Sur l’affiche les images sont parlantes, c’est un labyrinthe il nous trouble On a l’impression que tout va mal.

 

UP 24 mai 2014 JPO

 

UP 24 mai 2014Brunhilde

 

 

1 D’où est venue cette idée d’Europe ?
Claude : On sortait de la guerre de 1939-1945, j’ai vu la naissance de l’Europe et on a dit «plus jamais la guerre » on allait tout reconstruire avec l’ennemi de toujours. Mais où en est l’Europe ? On a raté l’Europe mais on a l’esprit européen.
Daniel : Moi j’ai été à la légion. Arrêtez les guerres civiles mes camarades. J’ai vu mourir… Il faut arrêter toutes ces guerres.
On ne donne pas de travail, la mère se prostitue parce qu’elle n’arrive pas à subvenir aux besoins des familles.
Maryline et Joël : On est allé en Pologne il y a 4 ans. On a rencontré d’autres militants ATD. Là-bas, si on y va avec le RSA, on est riche! Ce qu’ils gagnent, c’est pas beaucoup. Ils n’ont pas les mêmes aides que chez nous.
Régis Verley : L’Europe c’est un truc sympa. On ne peut pas nier l’aspect positif. Avant il y avait des visas, des papiers, des frontières mais l’Université quart monde à Bruxelles,tchèques, allemands, ça se fait grâce à l’Europe. On est plus fort à plus nombreux.
On entend : «L’Europe nous enfonce dans la pauvreté, on comprend rien» mais qu’est-ce qui se serait passé s’il n’y avait pas eu d’Europe ?
C’est difficile de dire que l’Europe est la cause de la crise. Le problème est qu’il y a des choses qui devraient se faire et qui ne se font pas. Les polonais ont envie d’avoir la protection sociale comme en France, un revenu minimum. Le salaire minimum ça va venir en en Allemagne. Le problème c’est que l’Europe ne se préoccupe pas de ça. Hors le conseil européen ce sont les chefs d’état (avec le parlement) dirige l’Europe. Il y a eu 1 million de signatures pour un revenu minimum européen mais ça n’avance pas assez vite. Il faut savoir que ce sont les chefs d’état des 28 pays qui dirigent l’Europe (avec le parlement européen où siègent les députés européens).
Jean-Marc : L’Europe c’est un ensemble de pays de l’est et de l’ouest. L’Union Européenne a une économie de marché. Compétitivité, précarité? Construisons une Europe de paix, égalité, liberté, contre la xénophobie qui s’exerce en particulier à l’encontre des Roms et des migrants. Que les peuples se réapproprient les pouvoirs dont ils sont dépositaires. Il faut participer, aller voter. On râle, on râle, mais on reste devant la télé!
Monika : Avant, c’était tout le temps la guerre. Maintenant, on est devenu amis et on peut élever nos enfants en paix.
Pierre H. : L’Europe pour nos enfants, c’est la paix, la construction d’une entité à l’échelle monde, capable d’exister sur la scène internationale face à des états continents comme la chine ou l’inde. Notre Europe manque encore d’une sérieuse base démocratique et il y a des inégalités que les faibles d’entre nous vivent avec injustice et dureté. Mais elle est un rocher sur lequel se développé le sentiment d’une appartenance européenne et ces combats doivent être pour plus de justice sociale et d’égalité.

2 Avons-nous des propositions pour l’Europe?
Jean-Pierre : On demande à l’Europe qu’il y ait moins de misère, moins de placement d’enfants.
Jean-Marc : Nous voulons une Europe plus juste, qui respecte ses engagements, qui fait valoir les droits fondamentaux pour tous. Il faut sortir l’Europe de ce système économique destructeur pour l’humain et l’environnement.UP 24 mai 2014 RenéUP 24 mai 2014 DK
René : J’ai participé (avec Fabienne et Guillaume) à un groupe de réflexion pour «une Europe sans pauvreté ». Sur une durée de 6 mois, on a préparé l’Université Populaire européenne qui a eu lieu le 5 mars 2014 à Bruxelles. On a appris, par exemple, qu’en Belgique, si t’as plus de travail et si t’as plus de logement, alors, t’as plus d’existence légale. Il faut garantir à toutes personnes le droit à une existence légale. Nous avons rencontré des fonctionnaires des institutions européennes, pour croiser nos savoirs et apprendre les uns des autres. Pour moi c’était important de participer à cette réflexion pour mieux connaitre le fonctionnement européen et expérimenter la participation des personnes en grande pauvreté dans la construction de propositions politiques. Cette réflexion a aboutie en faisant 14 propositions du mouvement ATD quart monde pour l’Europe. Comme disant Angèle, une militante francophone de Belgique à une commissaire européenne : « on se croiserait dans la rue, on ne se dirait même pas bonjour, grâce à ATD on se rencontre ensemble, nous réfléchissons à une autre Europe et vous nous parlez avec des mots simples ». Arrêtons de critiquer l’Europe, faisons connaître nos propositions, pour une Europe solidaire et qui n’oublie personne.
Michèle : Si on avait chacun une carte d’identité européenne ça serait le début d’une vrai communauté européenne.
Stéphanie : L’Europe c’est quelque chose de lointain. Il faudrait mieux expliquer et mieux informer les gens dès l’école, les gens auront plus confiance quand ils sauront de quoi il s’agit.
Joël L. : Il faut interdire à un député européen d’avoir plusieurs mandats et il doit siéger aux réunions sinon, il perd ses indemnités. Un ouvrier qui ne va pas travailler n’est pas payé ; et en plus, il est viré !

UP24 mai 2014 Marilyne

 

 

UP 24 mai 2014 Maril

Groupe de Lille
Pour obliger les états à s’engager à lutter contre la pauvreté,
pour des députés proches des citoyens,
pour la garantie jeunesse,
pour une garantie seniors,
pour le respect de tous les handicapés.
pour maintenir la paix.

Groupe de Roubaix
Ce qui est positif, c’est le droit à l’éducation, les dispositions sur le droit à la consommation au niveau européen. Le négatif, c’est l’Europe qui ne décide rien sur la protection sociale. Sur la base des propositions d’ATD ce qui nous paraît le plus important est tout d’abord le fait d’exister juridiquement. Sans cette réalité impossible d’être reconnu et d’avoir « droit au chapitre ».Ensuite, et c’est lié, le droit à l’éducation pour donner à tous une chance dans la vie.
Régis Verley : Dans le système européen, chacun défend son pré carré. Alors, pour une Europe moins égoïste, plus solidaire il faut être citoyen, aller voir les parlementaires. Il faut les relancer par exemple continuer à faire des universités populaires européennes.
Pascal P. : L’Europe agit pour la paix. Autre domaine où elle agit : la protection de l’environnement. Les états n’avaient pas la force de s’opposer aux intérêts économiques. C’est l’Europe qui a fait de nouvelles règles de nouvelles normes pour la protection du littoral, pour la biodiversité. Ce sont des points importants même s’il ne sont pas visible. Si sur ces questions on a avancé,pourquoi pas pareil sur les questions sociales ? Il faut investir les institutions européennes pour contourner les blocages des pays sur la justice sociale, d’où l’intérêt d’avoir une délégation permanente ATD Quart Monde européenne installée à Bruxelles. C’est intéressant de se brancher sur EURONEWS, le seul média européen (avec des journalistes de différentes nationalités), pour construire une opinion européenne commune.
Glenda : Si on avait pas l’Europe, ce serait encore pire. Il faut garder cette volonté d’être ensemble.
Famille Pérez (originaire duGuatemala) : Quand vous parlez d’Europe, on entend surtout le mal. Mais vous avez de la chance. En Europe, il existe une solidarité entre les pays et une solidarité dans le pays. Vous avez le droit de voter de débattre pour que ça s’améliore, c’est bien. C’est bien ce que vous faites, c’est bien d’écouter d’autres points de vue. L’Europe cherche la force de se construire. Elle continue à être un exemple de cette recherche.
Joël M. : Ce serait bien d’aller rencontrer les 10 députés européens de notre région pour diffuser et leur présenter les «Propositions du mouvement ATD Quart Monde ( cf l’Université populaire Quart Monde Européenne 5 mars 2014 à Bruxelles ) pour penser et bâtir ensemble une Europe sans pauvreté ni exclusion», et leur demander ce qu’ils comptent en faire…

Compte-rendu établi par
Francine Laurenge, Stéphanie Locqueville, Pascal Wecxsteen
Photos : Etienne Divina
Contact : Université Populaire Quart Monde
Mouvement ATD Quart Monde
Délégation régionale Nord Pas de Calais
11 rue Barthélémy Delespaul 59000 Lille
Tél 0320576975
E-mail : atd@nordnet.fr